2.jpg
6.jpg

ce qui nous guide

le site

Le SITE est au cœur de nos préoccupations.  Nous cherchons avant tout à apporter des réponses adaptées et uniques qui s’ancrent dans la spécificité des lieux dans lesquels nous intervenons. 

Selon nous, l’observation attentive de l’existant constitue le fondement du projet. Cette curiosité du lieu représente notre premier engagement dans le processus d’aménagement.

Nos projets s’inscrivent dans une analyse approfondie du contexte. Les dimensions historiques, géographiques et sociales sont essentielles à la formulation d’un concept, au tracé d’un dessin, au choix des plantes et des matériaux.  Le site est avant tout un «déjà là». 

Aussi, un état des lieux est indispensable avant tout projet. Il permet de tenir compte des usages, des dynamiques végétales en place, de l’écoulement de l’eau, des matériaux présents, de la qualité du sol.  

bon sens

Nous concevons et menons nos projets en essayant de garder un certain BON SENS adapté à une économie de projet. 

À la virtuosité et l’ostentatoire, nous préférons l’efficacité et la simplicité, aux vastes gestes architecturaux et aux grands mouvements de terrain, l’attention aux détails et à l’esthétique. C’est à travers de petites touches que surgit souvent le plaisir d’être dans un lieu.

le vivant

Nos aménagements se fondent sur un respect et sur un intérêt particulier pour le VIVANT. Nous souhaitons inviter le végétal dans une expérience innovante qui tient compte des caractéristiques des milieux, des dynamiques naturelles et de leurs temporalités au service du projet.

C’est avec le vivant que nous nous risquons à l’exercice du faire et de l’action à partir de l’observation de végétaux dans la diversité de leurs milieux. Le vivant est pour nous un partenaire avec lequel nous « dialoguons » pour révéler le sens des lieux. C’est à partir de cet échange que nous imaginons améliorer le cadre de vie dans espaces sur lesquels nous intervenons.

Nos projets sont toujours considérés dans une dynamique végétale. Nous tenons compte de palettes végétales variées qui concourent à des espaces luxuriants et faciles à entretenir. Notre approche du végétal tient aussi compte des savoir- faire techniques disponibles sur le site. Nous consacrons un temps important au suivi, après livraison des espaces que nous aménageons. 

Un jardin n’existe qu’avec son jardinier ; nous faisons le choix, dans notre pratique de paysagistes, d’accompagner ou d’être nous-même les jardiniers de nos aménagements.

Faire avec

Faire du paysage, c’est FAIRE AVEC. Tout en gardant la maîtrise conceptuelle et projectuelle, il est pour nous fondamental d’enrichir notre projet par l’échange avec d’autres savoirs et savoir-faire (habitants,  techniciens, experts). 

Il nous paraît primordial de faire participer des services techniques, des habitants, des voisins de l’aménagement, des écoles, des centres de formation, des organismes de réinsertion en nouant des collaborations protéiformes au service du projet. Il ne s’agit pas pour nous d’ « échanger avec », c’est-à-dire de co-construire un dialogue sur le territoire, mais réellement de « faire avec » à travers l’engagement des acteurs du territoire dans la co-construction du projet et de l’aménagement.

Cette méthodologie de projet nous l’éprouvons et l’enrichissons grâce à notre expérience d’enseignement à l’école nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille, mais également à travers les chantiers que nous réalisons avec des écoles, des associations et des centres de réinsertion. 

le chantier

Pour nous, le CHANTIER est un outil de conception à part entière. Nous développons une méthode d’aménagement dans laquelle le processus de fabrication est le fondement, le moyen et l’aboutissement du projet de paysage. Pour nos mains, le marteau piqueur est à l’échelle du site ce que notre crayon est à l’échelle du calque. Le chantier est une étape indissociable de l’aller-retour entre le site et l’atelier.

Notre participation active dans la réalisation de nos aménagements est pour nous la clé d’une réponse juste et adaptée aux commandes des maîtrises d’ouvrages.  Le projet est alors fondé sur des intentions conceptuelles et formelles initiales fortes qui laissent une grande place à l’enrichissement dans les autres phases de projet : le chantier, l’entretien et le jardinage. 

Dans tous les projets que nous avons réalisés, notre présence sur le terrain nous a permis de mieux tirer parti de l’existant et d’enrichir notre projet lors de sa construction.   

Nous avons acquis, au cours du temps et de collaborations multiples, une expérience qui allie maîtrise technique, fiabilité, respect des délais et des budgets.

Cette philosophie de terrain alimente au quotidien notre démarche de projet : nous tirons parti au mieux des éléments naturels ; nous nous imposons de minimiser les déplacements de matériaux et la consommation d’énergies pour favoriser des méthodes innovantes de fabrication et le respect des terrains sur lesquels nous intervenons.